La fondatrice : Sainte Jeanne Antide Thouret 1 - SJA


La fondatrice :
Sainte Jeanne Antide Thouret

historiqueSainte Jeanne Antide

LA FAMILLE THOURET :

Partie 1 Partie 2Partie 3

C’est à Sancey-le-Long, petit village du plateau du Doubs que naît Jeanne-Antide, fille de Jean-François THOURET, un laboureur connu pour sa droiture et son honnêteté, et de Jeanne-Claude LABBE, une femme riche de vertus mais pauvre de santé.

– Au foyer vivent les enfants : Joachim, Jean-Jacques, Jacques-Joseph, Jeanne-Antide, Pierre, Claude-Antoine, Jeanne-Barbe, ainsi que tante Odile dite “Oudette” la sœur de Jean-François, une femme d’un caractère très difficile.

LA MATURITE DE LA FILLETTE :
 Dès l’âge de raison, Jeanne-Antide apprend à souffrir et à consoler la souffrance. Ses Premiers regards se fixent sur le Dieu seul. Auprès de sa maman, elle reçoit les éléments de la doctrine chrétienne, recueille toutes ses paroles et surtout apprend à prier. On l’envoie à l’école de Sancey pour qu’elle apprenne à lire, on lui reconnaît assez de maturité, encore bien jeune, pour garder seule le troupeau.

 A l’âge de 16 ans Jeanne-Antide connaît une profonde peine : sa mère rend son âme à Dieu et lui laisse la charge de la maison.

LA MAITRESSE DE MAISON
 Tout au long du jour, Jeanne-Antide a le souci de la famille : se lever tôt le matin, préparer la bouillie de maïs, mettre la maison en ordre, entretenir les vêtements, coudre… et enfin, la journée se termine par la prière du soir.